Projets

[2009]

TMWNTM
Toutes les séquences de la première version du film d'Alfred Hitchcock, The Man Who New too Much, sont placées dans un espace virtuel qui possède ses propres lois d'assemblage et de lecture des blocs d'images-mouvements.

Au début de l'exposition, les séquences sont jetées au hasard dans l'espace. Ensuite, au fur et à mesure qu'elles sont touchées par des sphères de couleur, elles se replacent dans l'ordre du montage filmique original. Lorsque toutes les séquences se sont remises correctement, elles sont à nouveau aléatoirement dispersées dans l'espace.

Les sphères de couleur se comportent comme des micros qui captent les sons des séquences pendant qu'ils les touchent. Les couleurs des sphères marquent des plans sonores différents : les voix, les bruits ainsi que la musique.